SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

TESO - Tamriel avec tes potes

Mercredi, 16 Avril, 2014 - 10:13 (Dernière maj : mer, 16/04/2014 - 22:48)
TESO - Tamriel avec tes potes
Crédits image : Site officiel
Simple Skyrim en multi ou véritable MMORPG, le jeu de Zenimax Online est sorti depuis à peine deux semaines et nous l'avons décortiqué pour vous !

L'important, c'est de toujours introduire le sujet

The Elder Scrolls Online se déroule sur Tamriel, bien connu des joueurs puisque c’est sur ce continent que se déroulent tous les opus précédents de la saga des Elder Scrolls. Trois faction s'affrontent sur un fond de trahisons et d'alliances douteuses. En effet l’Alliance de Daguefilante, le Pacte de Cœurébène et le Domaine aldmeri combattent l’Empire central situé en Cyrodiil. Le méchant de l'histoire c'est Molag Bal, le prince daedrique du viol, de la domination et l’esclavage des mortels (rien que ça), il occupe son temps à lancer des ancres noires pour faire peur aux habitants de Tamriel et apporter destruction et chaos sur le monde !

Races et factions, qui tape sur qui ?

Le jeu vous permet d’incarner l’une des neuf races disponibles. Chaque race est associée à l’une des trois factions.

Alliance de Daguefilante

Ils sont parvenus à convaincre les Orques de se battre aux côtés des Rougegardes et des Brétons, ce qui en fait des adversaires dangereux. Leur chef est le Haut-Roi Émeric, un grand seigneur Bréton dont les politiques habiles et la maîtrise de la diplomatie ont permis de gagner la confiance des autres races de l’alliance.

  • Orques

Les Orques sont de rudes et fiers guerriers. Ils manient d'imposantes armes de corps à corps comme personne en Tamriel, ils sont donc souvent perçus comme des barbares sanguinaires. Malgré leur loyauté et leur ouverture d’esprit, les Orques restent mal considérés par les autres races.

  • Rougegardes

Les Rougegardes sont considérés comme des guerriers d’élite. Agiles et doués avec le maniement d’une arme, ils sont surtout très indépendants ce qui fait d’eux des aventuriers et mercenaires efficaces. Les Rougegardes ont une peau plus sombre que les autres humains.

  • Brétons

Les Brétons sont originaires de Hauteroche. Adeptes de la magie et du surnaturel, les Brétons brillent par leur intelligence. Loin d’être des guerriers nés, les Bretons n'en sont pas moins redoutés par les mages qui se heurtent à leur grande résistance à la magie.

Pacte de Cœurébène

Le pacte est une faction extrêmement dangereuse et composées des races les plus agressives et fourbes de Tamriel. Les Nordique et Argoniens sont alliés aux Elfes noirs, bien que certain prédentent que les Dunmers ont dupé leurs alliés, le pacte tient toujours.

  • Argoniens

Mi-hommes mi-reptiles et re mi-hommes derrière, les Argoniens sont réputés pour leur intelligence et leur grande discrétion : ces atouts en font des voleurs hors-pair. Les Argoniens sont aussi de talentueux mages et leur sang-froid en fait de redoutables assassins. Leur anatomie les rend résistants aux poisons et maladies tout en leur offrant une aisance en milieu aquatique (oui, comme les dauphins).

  • Elfes Noirs

Les Dunmers (ou Elfes Noirs) sont passés maîtres dans le maniement du sabre et de l'arc, ce sont également de redoutables adeptes de la magie de destruction. Originaires de Morrowind, ils sont résistants au feu, et excellent dans l'art de l’esquive.

  • Nordiques

Les Nordiques sont la plus ancienne race humaine de Tamriel et sont donc les ancêtres naturels des Bretons et autres Impériaux. Grands et élégants de nature, les Nordiques sont néanmoins réputés pour être agressifs et entêtés. Leur résistance au froid et leur goût pour la violence en font des guerriers redoutables.

Domaine aldmeri

Le Domaine cherche à restaurer la domination elfique sur Tamriel. Les humains et les Orques furent jadis les esclaves des elfes. Le domaine rassemble les Hauts-Elfes ainsi que les Elfes des bois et les Khajits.

  • Hauts-Elfes

Mages de haut rang, les Aldmers (ou Hauts Elfes) maîtrisent à la perfection les arts occultes et mystérieux. Malgré leur vulnérabilité au feu, à la glace et à la foudre, leur panel de pouvoirs spéciaux en fait de puissants combattants à distance.

  • Elfes des bois

Les Bosmers (ou Elfes des bois) sont un peuple des forêts. Ils sont habiles, rapides et sont très doués dans le maniement de l'arc. Ce sont d'excellents dresseurs car ils peuvent commander aux animaux et aux petites créatures mais ce sont également d'excellents éclaireurs et d'excellents voleurs.

  • Khajits

Une créature mi-homme / mi-chat, même sur Youtube ça ne se trouve pas et pourtant ça existe dans TESO. Les Khajits bénéficient d'une vision nocturne, d’une bonne dose d’intelligence et d’une très bonne agilité. Ce sont donc des voleurs nés, leurs griffes acérées leur permettent de combattre à main nues (comme Wolverine, la classe !).

Il faut également noter que le jeu vous propose de créer une dixième race commune aux trois factions du jeu, l'impérial, uniquement si vous avez casqué l'édition collector.

Sur moi c'est la classe !

Contrairement à d'autres MMORPG, les classes n'ont pas une énorme influence sur votre personnage dans TESO. En effet, il vous est tout à fait possible de jouer un mage en armure lourde ou de lancer des sortilèges avec votre tank.

Le système d'arbres de compétences permet énormément de latitude et on peut réellement partir dans tous les sens. C'est un énorme avantage car forcément, il est assez rare de retrouver deux personnages ayant exactement les mêmes compétences mais ce système apporte également quelques inconvénients puisque le novice peut facilement se perdre.

Votre classe détermine uniquement 3 arbres parmi les 20 disponibles c’est dire si la liberté laissée aux joueurs est énorme par rapport à d’autres MMORPG où la classe détermine un important choix de gameplay.

Il est bien entendu possible de remettre tous ces choix à zero et de recommencer sa spécialisation en se rendant dans un lieu de culte et en y payant une somme d’or augmentant de respé en respé.

Les quatre classes de bases proposées aux joueurs correspondent toutes à un archétype de la "sainte trinité" du MMORPG :

  • Le Chevalier-Dragon : La boiboite de conserve SM destiné à prendre des coups à la place de ses alliés.
  • Le Sorcier : Le nuker magique à distance, 12 ans IRL et énormément de temps libre.
  • La Lame Noire : L’assassin, le PGM du groupe, celui qui compte les pièces d’or à la fin des combats.
  • Le Templier : Le soigneur du groupe qui fait croire à tous qu’il est une fille IRL.

Combats

Il existe deux catégories de joueurs de TESO : Les amateurs de la franchise Elder Scrolls et les amateurs de MMORPG. Si ces deux catégories peuvent parfois se rencontrer, il n'est pas rare de lire des réactions très différentes sur les canaux de discussions in game.

Les premiers seront directement mis à l’aise par le système de combat : avancer, clic droit pour bloquer ou assommer l’ennemi, clic gauche pour attaquer, clic gauche maintenu pour une attaque plus lente mais plus puissante. Une barre d’action limitée (au nombre de 5) permet également de personnaliser le gameplay avec des sorts offensifs, défensifs ou utilitaires. Les techniques passives quant à elles ne nécessitant pas d’être placées dans cette barre (puisque comme leur nom l’indique, elles sont passives…)

Mangez 5 fruits et légumes par jour

Il est bien évidemment possible de consommer des potions ou de la nourriture en combat afin de gagner une amélioration temporaire ou tout simplement pour se soigner. Là encore, quelques emplacement spécifiques permettent d’accéder rapidement à ces petits trésors pouvant parfois vous sauver la mise dans une situation difficile.

La mort vous va si bien

Mourir n’est pas très pénalisant puisque lorsque vous recevez un coup mortel, il vous est proposé de réapparaitre à l’oratoire le plus proche (même si vous ne l’avez pas découvert). Vous pouvez également ressusciter directement à l’emplacement de votre mort si vous avez une pierre d’âme chargée à bloc.

Massively, Appelez-moi Massively

Guildes, clans, confréries, sectes, même combat !

Faut-il jouer en groupe pour s'en sortir sur TESO ? Matt Firor, le producteur du jeu mais également le monsieur DAOC nous avait certifié que les guildes auraient une énorme importance dans le jeu et qu'évoluer seul en Tamriel serait très compliqué.

Seulement voilà, le fait est que le marché du MMORPG a considérablement changé depuis Dark Age of Camelot (2001) et que plus de 60% des joueurs actuels de MMORPG sont des joueurs solos.

Pire encore, la majorité de la communication de ces derniers mois a été centrée autour du fait que TESO plairait sans aucun doute aux amateurs de la franchise Elder Scrolls.

Comment dans ce contexte proposer un contenu qui soit à la fois attractif en solo et en groupe ? Question difficile à laquelle les développeurs de The Elder Scrolls Online ne semblent visiblement pas encore avoir trouvé de réponse.

Le jeu vous propose donc, tout comme dans Guild Wars 2, de choisir plusieurs guildes (limité à 5 pour l’instant) et tout comme dans Guild Wars 2, ce choix est commun à tous vos personnages. C’est donc le joueur et non le personnage qui représente son clan. Un moyen pour Zenimax de renforcer le sentiment d’appartenance à une ou plusieurs communautés sans pour autant hisser les guildes au rang d'institutions prédominantes dans TESO.

L’économie est basée sur le même principe, même si la vente de composants ou de produits d’artisanat entre joueurs est bien entendu présente dans le jeu, il est assez facile de se passer des autres et de farmer ses propres compos.

L’artisanat a toujours fait partie intégrante de l’univers Elder Scrolls, ce jeu ne fait pas exception puisque 6 artisanats sont disponibles : Alchimie, Approvisionnement, Couture, Enchantement, Forge, Travail du bois.

Petite particularité qui diffère de ce que l’on peut rencontrer sur d’autres MMORPG : créer un objet demande souvent des composants liés à votre race. Là où un Argonien aura besoin de silex, un Elfe des bois devra posséder un ossement pour pouvoir crafter une pièce d’armure par exemple.

Ancres Noires

Puisqu'une vidéo vaut mieux qu'un long discours, voici un aperçu de ce que sont les Ancres Noires de TESO.

La question du end game a souvent inquiété la communauté sur teso.

Vous devez être de niveau 50 pour débloquer le contenu vétéran. Ce mode de jeu vous propose moult activités PvE telles que des donjons ou des quêtes supplémentaires, mais également du PvP.

PvE

Vous avez la possibilité de commencer ce contenu en mode solo. Il vous suffit de rejoindre les terres d’une faction adverse de votre choix afin d’y faire des quêtes, cependant les monstres seront plus compliqués à battre que sur les territoires de votre propre faction.

Le mode groupe montre le bout de son nez rapidement notamment dans les instances en mode "héroïque" avec plus de contenu mais également plus de difficulté. C’est l’équivalent en terme général d’un donjon hardmode. Les récompenses sont également plus importances en succès et en or. Six instances vétérans sont disponibles pour le moment.

La difficulté monte en crescendo car pour visiter le contenu suivant, il vous sera impératif de monter un raid de 12 joueurs. Vu votre statut de vétéran, vous conviendrez qu’un peu de piment ne sera pas de trop puisqu'un chronomètre vous sera imposé durant les épreuves ainsi qu’un nombre de résurrections limité. C’est donc à vous de gérer votre équipe de la meilleure façon possible afin d’arriver à l’épreuve finale avec un groupe complet.

PvP

Comme vous le savez peut-être, vous avez la possibilité d’accéder à Cyrodiil dès le niveau 10. Vous pouvez y mener différentes stratégies solo ou en groupe. Cette vaste zone PvP est la seule partie de Tamriel complètement libre en pvp. Vous pouvez tomber sur des ennemis à chaque instant peu importe l’endroit où vous vous trouvez. Capture de forts, de mines, de fermes, de carrière, tout est bon pour protéger vos biens et défendre les intérêts de votre faction.

Bilan

Vous avez eu la force de rester jusqu'ici ? On vous répond enfin à la phrase d'intro en fin d'article, bande de veinards !

TESO est-il un véritable MMORPG ou un "simple" Skyrim en multi ? La question mériterait plusieurs articles et encore des centaines d'heures de jeu afin d'être vraiment cernée mais après plusieurs jours passé en Tamriel, je peux d'ors et déjà affirmer que Zenimax a pondu un excellent Edler Scrolls. Je pense que le jeu a d'abord été conçu pour les fans de la série (ce n'est pas un hasard s'il est disponible sur consoles).

Le hic c'est que jouer à un jeu Elder Scrolls n'a jamais nécessité un abonnement mensuel. Si le joueur était vraiment dedans il pouvait, tout au plus, acheter les différents DLC proposés.

TESO bascule tout et nous promet du contenu additionnel régulier mais change radicalement les habitudes de ses joueurs en leur demandant une participation mensuelle.

Le premier patch de contenu de TESO a déjà été annoncé et sera très largement orienté PvE avec notamment une nouvelle zone d’aventure appelée « Raidelorn » praticable en groupe de 4. D’autres évènements similaires aux ancres noires de Molag Bal et Skyshard seront ajoutés ainsi qu’une série de quête apportant plus de difficulté au jeu.

À aucun moment je n'ai eu l'impression qu'interagir avec quelqu'un me serait bénéfique dans l'aventure solo proposée et malgré le fait que le "MMO solo" soit la tendance du marché, je trouve cela profondément dommageable pour un jeu se voulant massivement multijoueur.

De mon point de vue, le PvE instancié (je n'ai testé que les donjons) n'est pas réellement intéressant et je crains qu'un mode de raid à 12 ne relève réellement le niveau de ce côté. Quant au PvP, il est assez brouillon et demande très peu de stratégie, la meilleure façon de désinguer l'autre étant encore de zerg dans le tas et de compter les morts après la baston.

Bref, TESO est avant tout un Elder Scrolls qui plaira donc aux amateurs de la série mais se veut moins MMO que RPG.

Commentaires