SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Tags

Cardlist #6 : From The Basement

Lundi, 14 Avril, 2014 - 14:15 (Dernière maj : lun, 14/04/2014 - 23:18)
Cardlist #6 : From The Basement
Crédits image : From The Basement
La Cardlist réunit chaque semaine une sélection de cinq morceaux à écouter sans modération !

Une Cardlist plutôt particulière pour cet épisode #6. Ayant déjà parlé de mes digressions interweb, c'est lors de l'une d'elles que je suis tombé sur le site From The Basement.

Aujourd'hui fermé, le concept est simple : faire jouer en live des artistes/groupes à l'intérieur d'un studio, sans auditoire.

Avec Nigel Godrich (musicien/ingénieur du son/producteur) en tant que créateur, From The Basement était initialement voué à une diffusion télévisuelle. Je vous laisse avec le trailer qui résume excellemment l'idée : Only Artists, Only Music.

Ceci étant dit, je vous propose une sélection de cinq morceaux live pour le plaisir de nos oreilles mais aussi de nos yeux grâce à une mise en scène et une lumière particulièrement léchées.

Gnarls Barkley - Who's Gonna Save My Soul

Gnarls Barkley est avant tout une association magique entre le chanteur Cee-Lo et le producteur Danger MouseVous avez déjà dû danser sur ce tube qu'était "Crazy". N'ayez pas honte, bien au contraire ! Mais c'est sur un autre titre de que l'on va s'attarder.

Sorti en 2006, leur premier album "St. Elsewhere"  est un immense succès populaire et critique. Deux ans plus tard, ils récidivent de belle manière avec l'album "Odd Couple" d'où est issu "Who's Gonna Save My Soul". Ils nous parlent ici de rupture, de la difficulté à se rendre compte que le monde ne s'arrête pas pour autant. Messieurs dames, les larmes vont couler.

Seasick Steve - Walking Man

Seasick Steve c'est LE mec avec qui j'aimerais aller camper. Un peu cliché me direz-vous, mais à chaque écoute il arrive à me transporter avec lui. Je vois un feu, je vois sa barbe grisonnante me contant maintes et maintes histoires de baroudeur, je vois de la mélancolie mais de la joie en même temps. Bref, je voyage.

Né en 1941, Steve Gene Wold de son vrai nom, ne va se lancer en solo que 63 ans plus tard. Entre-temps, il voyage, bois des coups avec Janis Joplin, crée son propre studio d'enregistrement où des groupes tels que Modest Mouse viendront enregistrer. Il croisera Kurt Cobain pour qui il se liera d'amitié, et jouera sur scène avec John Lee Hoocker, la belle vie...

CSS - Let's Reggae All Night

J'avais découvert CSS avec le morceau "Alala" au clip dérangeant. Pour From The Basement, ils nous offrent un live de qualité à la lumière plutôt sympathique pour leur titre "Let's Reaggae All Night".

CSS est l'abréviation du portugais : Cansei de Ser Sexy (fatigué d'être sexy). Les mauvaises langues diront que l'on comprend donc leur style vestimentaire. On a dit pas la famille ! Pas le physique ! Et pas les fringues !

Radiohead - Where I End and you begin

Pas besoin de vous présenter ce groupe plus que mythique qu'est Radiohead. Kere en avait déjà parlé à l'occasion du Main Square Festival de 2008 où ils avaient dévoilé le morceau "Nude", je vais donc faire court.

C'est un des live de From The Basement qui m'avait le plus touché, cette manière qu'à Thom Yorke de vivre sa chanson, de transpirer la musique par tous les pores de sa peau.  Il me bluffe continuellement.

Jamie Lidell - The City

Et on termine par le déjanté Jamie Lidell. Il nous montre ici toute l'étendue de son talent de beatboxer dans un live énergique et extravagant.
Les gamers le connaitront certainement pour son titre "Compass" utilisé dans la BO de Red Dead Redemption. Quant aux amateurs de séries, c'est dans un épisode de Grey's Anatomy que sa chanson "Multiply" a servi.

Nouvelle upgrade pour la Cardlist, en plus de la playlist entière, je vous propose aujourd'hui une playlist référant uniquement à ce numéro.

On se retrouve la semaine prochaine. D'ici là n'hésitez pas à commenter, à donner vos avis par rapport aux numéros spéciaux de la Cardlist, si vous préférez un retour à la normale ou si l'on continue sur ce principe.

Commentaires